Puzzle ASBL - Soutenons Patrice!

Nous vous remercions d'avance pour vos dons.

EUR
+32 493 15 27 18
marc haleng Archives - Puzzle ASBL
20
Jan

Marc Haleng

 

Rencontre avec Marc Haleng.

 

Jeudi soir, j’ai été à la rencontre de Marc Haleng. Cela fait quelques temps que nous sommes en contact par les réseaux sociaux. Et nous nous sommes rencontrés pour la première fois jeudi 18 janvier 2018 au CTR de Laeken. Je vais vous résumer la nature de l’échange.

 

Je vais vous passer certains détails sans grand intérêt, je vais aller à l’essentiel. Si je vous parle de Marc, c’est pour vous parler de son projet. Mais avant ça, un petit tour du personnage et pourquoi il en est là et las. Marc est amputé des deux jambes. Il caresse la cinquantaine. Une vie assez festive dans la cité ardente, travaillant dans l’HORECA. Un soir, lors de transport d’un casier de boissons, il se cogne le tibia et gagne une belle éraflure. Sans trop y prêter attention, il continue son service. Ce dont personne ne se doutait, c’est que cette petite blessure allait lui coûter la jambe suite à des complications. Suivant le même mécanisme, quelques années plus tard, c’est l’autre jambe qu’on devra amputer. Résultat ? Une amputation tibiale d’un côté et une désarticulation tibiale de l’autre côté. Voilà pour l’essentiel.

 

Moralement Marc semble aller bien. Mais… Afin de marcher dans la plus grande sécurité possible et recouvrer une belle autonomie, il nous parait essentiel qu’il soit équipé d’un genou électronique performant. Nous n’allons pas vous bassiner une fois de plus sur la non prise en charge de ce genre d’équipement en Belgique. Par contre, nous allons insister sur le fait qu’il FAUT lui trouver une solution et rapidement.

 

 

Quels sont les besoins de Marc ?

Un genoux électronique. Coût estimé, entre 24.000 et 30.000 € (si un prothésiste lit ceci, qu'il nous confirme le prix d'un Cleg4 ® en Belgique !).

 

Que faire ?

  • Des messages de soutien peuvent lui donner de la force, et ça je peux vous assurer que ça fait le douzième homme (ça se dit ?). On compte sur vous, vos partages. Et ça ne coûte que du temps.
  • Il nous faut de nouvelles idées pour récolter des fonds.
  • On recherche des techniciens performants qui auraient un peu de temps à offrir pour nous aider à faire la maintenance d’un ancien genoux (genoux qui a monté les escaliers de Waterloo 😉 ).

 

Que lui ai-je dit au nom de Puzzle asbl ?

  • Qu’il avait le droit de choisir son prothésiste. En effet, trop souvent les hôpitaux et centres de revalidations ont leur prothésiste attitré. Je ne remets pas en cause la compétence de ces professionnels 😉 Mais un bon dentiste pour l’un est un mauvais dentiste pour l’autre. Et il serait inconcevable que notre dentiste soit imposé. Et bien, en centre de revalidation, c’est un peu la cas. Parfois le patient a la sensation qu’on lui impose le prothésiste du centre, de l’hôpital. Il était important pour nous de lui donner cette information (si tu es journaliste, c’est un sujet à creuser si tu t’ennuies et que tu aimes l’investigation).
  • Je lui ai dit aussi que je parlerai de lui à l’asbl Amptraide. Une ASBL soeur qui milite pour le remboursement des prothèses en Belgique.
  • Je lui ai promis d’écrire un article pour le site Puzzle. Et surtout qu’on allait l’aider à trouver des solutions aux différentes questions qu’il se pose. Différentes pistes sont envisagées. Certaines ne sont pas bonnes à dévoiler publiquement mais je serais ravi de vous exposer les pistes de manière non formelle.

Merci de m’avoir lu, merci pour lui. On a besoin de votre soutien.

Patrice.

 

Ps: N’hésitez pas à interagir sur les réseaux sociaux et si ce n’est déjà fait de liker notre Page facebook.